Les sushis, un plat équilibré ?

    Nombreuses sont les personnes qui adorent manger des repas exotiques. On assiste ces dernières années en France à la prolifération de restaurants venant de tous les horizons (Asie, Afrique, Amérique, Europe aussi) qui font chacune des spécialités de chez eux, à l’instar des restaurants japonais avec leurs célèbres sushis. Mais les sushis, remplissent-ils les conditions d’un plat équilibré ? C’est ce que nous allons découvrir dans cet article.

    Comment sont composés les sushis ?

    Que ce soit en France, ou partout ailleurs, les adeptes de la nourriture japonaise sont de plus en plus nombreux. On retrouve de très bons restaurants comme Côté Sushis Marseille qui présente de très appétissants repas dans un cadre agréable. Ce restaurant a pour spécialité les sushis qui sont des spécialités japonaises très appréciées en France. Les sushis se composent généralement de shari et de neta. Le shari désigne du riz vinaigré et le neta est l’accompagnement du shari. Il est composé de poisson cru et de fruits de mer. Le neta peut être du ton, du saumon, du maquereau, ou même de la sole. Dans la préparation du sushi, il faut intégrer des feuilles d’algues séchées, du wasabi, de la sauce soja, ainsi que de la natte de bambou. Il faut compter en général 1 heure 30 minutes pour la cuisson. Passez ce temps, il faut enrouler les délicieux sushis dans les feuilles d’algues.

    Les sushis constituent-il un plat équilibré ?

    Le vif intérêt pour les sushis particulièrement en France est dû à leur goût savoureux et aux supposés bienfaits qu’ils apportent à l’organisme. Mais qu’en est-il vraiment ? Selon de nombreux nutritionnistes, les sushis sont des plats riches en protéines et en oméga3 lorsque l’on consomme uniquement le sashimi qui est une variété de sushi.

    Les makis, qui sont composés composé de fromage frais, de poisson, d’œufs de poisson, de légumes, d’avocat, etc., le tout enveloppé dans du riz vinaigré, sont encore meilleurs étant donné que le riz n’y est pas en grande quantité. Cependant, le problème est que le riz est trop sucré et trop vinaigré. On pourrait compter jusqu’à 6 morceaux de sucre ajoutés dans un bol de riz de sushis. Ce qui n’est bien évidemment pas très bon pour l’organisme. Il en est de même pour la salade de choux qui accompagne les sushis, ainsi que pour la sauce soja où les sushis sont trempés. Cette sauce contient des sucres ajoutés.

    Ainsi, on retient que les sushis disposent de certaines qualités nutritionnelles évidentes. Cependant, ce ne sont pas des plats diététiques tout à fait recommandables. Ils demeurent pauvres en légumes et contiennent trop de sucre, mais il est possible d’en consommer deux fois par semaine sans craindre de souffrir d’un déséquilibre.

    Que dire du sushi végétarien ?

    Les sushis végétariens sont composés de riz contenant du sucre lent, du nori (des algues rouges comestibles et du soja. Les légumes utilisés sont riches en fibres, en vitamines, en minéraux et en bonnes graisses comme celles contenues dans l’avocat. Le gingembre et les légumes au vinaigre utilisés aident à la digestion et luttent contre la grippe. Le nori est riche en vitamine et en minéraux, sans oublier la sauce soja et le miso qui accompagnent le tout. Le riz principalement riche en amidon est bon pour l’estomac. Tous ces éléments réunis procurent un plaisir et une bonne sensation sous les papilles surtout lorsque l’on prend le soin de mastiquer lentement et convenablement.