Régime shelton

    Si vous êtes capable de vous séparer de certaines habitudes alimentaires, le régime shelton devrait vous convenir et vous aider à perdre du poids assez rapidement. Il est relativement facile à observer et n’exige que l’effort de respecter certains principes de base.

    Qu’est-ce que le régime shelton ?

    Selon Herbert McGolphin Shelton, le naturopathe et hygiéniste à qui l’on doit l’invention de ce régime, ce qui importe, ce n’est pas vraiment l’aliment, mais plutôt le moment et la manière dont il est consommé. Ainsi, le régime shelton impose une consommation des aliments basée sur une catégorisation stricte, et qui ne tolère pas les mélanges, sauf ceux qu’il préconise. Ainsi, les aliments qui sont de type acide ne se mélangeront pas avec ceux alcalins. Il en est de même pour les graisses et les protéines. Le régime impose de ne consommer que les aliments de la même catégorie au même moment.

    Comment fonctionne ce régime ?

    Le principe de base de ce régime, c’est de faire en sorte de créer les conditions optimales qui faciliteront l’absorption des nutriments. Ainsi, le mélange des aliments provoquerait une neutralisation du principe chimique qui permettrait d’absorber tel ou tel autre élément. Comme principe basique, pour absorber des glucides d’origine naturelle, il faut un milieu basique. De même, pour l’adsorption des protéines il faut un milieu acide.

    En somme, ce sont les indigestions qui résultent du mélange des aliments qui créent à la longue le risque de surpoids. En d’autres termes, le corps produit des enzymes de différentes natures dans le but d’absorber les différents aliments qui lui ont été envoyés, ce qui complexifie quelque peu les absorptions.

    Les 7 règles du régime shelton

    Sept règles fondamentales régissent le régime shelton.

    La règle de la combinaison alimentaire

    • Les féculents peuvent être associés aux légumes. Mais il ne faut jamais combiner les féculents et les protéines.
    • Les protéines peuvent aussi être combinées avec les légumes. Mais il ne faut pas les associer avec des féculents.
    • Il ne faut jamais combiner les fruits avec des aliments autres que des fruits.

    La règle du temps

    • Il est impératif de patienter pendant au moins quatre heures de temps entre des repas de catégorie différente.
    • Suite à un repas de fruits, il faut attendre environ deux heures avant de prendre un repas de type féculent ou légume.

    La règle des fruits

    • Il faut à tout prix éviter la consommation simultanée de fruits acides et sucrés, c’est une mauvaise combinaison.
    • Il est possible d’associer les fruits neutres à ceux acides et sucrés.
    • Le melon doit jouir d’une consommation exclusive et ne doit jamais être associé à un autre fruit.
    • Il est interdit de consommer en même temps des fruits sucrés et de fruits acides.

    De la règle des légumes

    Le mélange de légume et de féculents ainsi que de protéines est toléré. Par contre, les féculents ne se combinent qu’avec les légumes.

    De la règle du lait

    A l’instar du melon, le lait jouit d’une consommation exclusive. Il ne doit être pris que seul. Aucune association n’est recommandée.

    De la règle des jus

    • Le jus de légume peut être combiné avec des protéines et des féculents.
    • Le jus de fruit ne se mélange qu’avec des fruits. Il faut se baser ici sur la règle de mélange des fruits pour procéder.

    De la règle de la boisson

    Il est recommandé de boire beaucoup, de l’eau notamment.

    Quelques conseils pratiques

    Pour rendre le régime shelton vraiment efficace, il est conseillé d’opter pour la consommation de 3 familles d’aliments chaque jour. Il peut s’agit d’un premier repas de protéines, d’un second de féculents et d’un dernier de fruits. Il est aussi recommandé de prendre des fruits entre les repas en respectant les heures de patiences telles que détaillées plus haut.

    Aussi, certains types d’aliments sont-ils à consommer avec modération. Il s’agit entre autres des produits industriels en général, des aliments gras, de la crème, du lait, de l’alcool, du beurre, des aliments de conserves. Par contre, des aliments comme la viande, les œufs, le chocolat, les boissons sucrés ou gazéifiées, les pâtisseries, le thé et le café sont prohibés.