Le régime Montignac

    Egalement connu comme le « régime des managers », cela fait à peine une vingtaine d’années que le régime Montignac a été développé. Destiné a priori aux personnes ayant une certaine aisance financière, aujourd’hui le régime Montignac a fait plusieurs émules pour les raisons que voici.

    Comprendre le régime Montignac

    A en croire Michel Montignac, l’inventeur du régime éponyme, la prise de poids serait tout simplement liée à la consommation de mauvais glucides. Selon son explication, la consommation des glucides contenus notamment dans les aliments d’origines industrielles peut provoquer une sécrétion intense d’insuline dans l’organisme. La conséquence est que cela provoquent des complications au niveau du pancréas, avec son corollaire qui est le stockage de lipides qui deviennent les graisses tant redoutées. Autrement dit, il suffit de mettre un terme à la surproduction d’insuline et on met un terme à la prise de poids.

    Mais outre l’arrêt de la consommation des mauvais glucides, ce régime préconise aussi la limitation de la consommation de gras et de protéines. Donc en pratique, il est question d’éviter le sucre, le maïs, le riz blanc, les frites ainsi que les pommes de terre. Ensuite, certaines combinaisons sont aussi à éviter, notamment les lipides et des glucides au cours d’un même repas. Mais le régime Montignac autorise le mélange de protéines-lipides et de bons glucides. En somme, on retiendra que le régime Montignac n’est pas ce que l’on pourrait qualifié de régime drastique, puisqu’il reste possible de prendre quelques poids en l’observant.

    Les principes de base

    Le régime Montignac est fondé sur deux principes majeur.

    Principe n°1

    Selon les préceptes du régime Montignac, le mélange de graisses et de sucre est la base de la prise de poids. Ainsi, le régime en interdit tout simplement la consommation.

    Principe n°2

    Si le pain blanc est interdit, le pain complet lui, ne l’est pas. Cela dit, tous les aliments qui contiennent du sucre doivent être limités pour que le régime soit efficace.

    Les différentes phases

    Le régime Montignac est divisé en deux phases. Mais bien avant de vous y lancer, il est important que vous définissiez le poids que vous souhaitez atteindre. La phase 1 sera active tant que ce poids ne sera pas atteint.

    Phase 1

    Exception faite du fructose, tout ce que vous connaissez comme sucre ne doit pas entrer dans votre composition alimentaire. En plus des autres origines de sucre, tous les aliments à index glycémique élevé sont également à proscrire. Sont classés dans cette catégorie d’aliments, les carottes, les betteraves, la banane, l’ananas, le vermicelle de riz, le chocolat au lait, le sucre de canne, la pomme de terre, etc.

    De plus à cette phase, la consommation de protéines d’origine animale combinée aux féculents et aux légumineuses est interdite. Seul le lait qui ne contient pas de matières grasses peut être associé aux féculents. Sont aussi interdits les noix et les graines. Par contre, les aliments qui contiennent des glucides ne sont à prendre que deux ou trois fois par semaine. Pour ce qui est de la consommation des fruits, il est recommandé de les prendre en dehors du repas.

    Phase 2

    A partir de la phase 2, le régime Montignac devient moins strict sur la règle des combinaisons. Mais rien ne change pour ce qui est de l’exclusion du sucre, à l’exception du fructose. La consommation du vin est permise, mais elle doit se faire avec modération. Ici aussi, les noix et les graines deviennent consommables.

    Inconvénients du régime

    L’un des inconvénients de ce régime, c’est qu’il est difficile de l’observer sur le long terme. Cela est essentiellement dû au fait que les plats sont souvent constitués à partir des mêmes éléments de base. De plus, il n’est pas très indiqué pour les personnes ayant des activités physiques intenses comme le vélo, le ski ou la natation. Ceux-ci pourraient voir leurs performances décroître en raison du faible apport de glucides à la phase 1.